1 v8 ABRIEGE DE LaORIGINE l, contre Bacchus, qui se 1)re'cipi te au fond des eaux, et contre ses nourrices que le tyran attaque. CHANT XXI. -_._._..._._.._._._ _ LE chant vingt-unieme nous presente la suite (le cette aventure et le combat dlAmbroisie, une des Hyades, contre Lycurgue, qui la fait prisonniere; mais la terre vient s. son secours, et la metamor- phose en vigne. Sous cette nouvelle forme , elle enchaine son vainqueur dans ses replis tortueux. Ilzfait de Vains efforts pour se debarrasser. Nop- tune souleve les mers, dechaine les tempetes, et ebranle la terre; mais rien nlintimide le roi feroce, qui brave les efforts des Bacchantes et le pouvoir des dieux protecteurs de Bacchus. Il ordonne que llon coupe toutes les vignes , et menace Neree et Bacclius. Jupiter frappe dlaveuglement le tyran, qui dejä ne peut plus reconnaitre sa route. Cependant les Nereides et les Nymphes (le la mer Rouge prodiguaient leurs soins ä Bacclius , et slem- pressaient de le feter, tandis que les Pans et les Satyres le pleuraient et le cherchaient sur la terre. Cette circonstance est a remarquer; car, dans la fable dlOsiris ou du Bac-chus egyptien, on suppose qulil fut jete dans le Nil par 'I'yphon, genie des tenebres et de llhiver, et que les Pans et les Satyres le pleu- rerent et le chercherent. Mais bienlät un de leurs compagnons , Scelmus ou le Sec, vient les consoler, et leur annoncer le retour {legleur chef. Dejzi ils se