Full text: Petites affiches de Cassel (Second Abonnement, No 1-152, 1784-1785)

ré, le danger de retirer l’enfant ; de l’autre, 
celui de le laiffer plus long-temps dans cette 
attitude : tout offroit la plus cruele des al- 
ternatives. 
On prit le parti de confeiller à 
l'enfant de retirer lui-même f main ;' ce 
qu’il fit avec confiance , fans alarmer le ti- 
gre, qui peut-être auroit dévoré fon bras, 
s’il eût: été efarouché par l’approche de 
toute autre perfone. 
EF 
Dites man ttte 
—. ce 
LOGOGKRIPHE. 
À une Dame âgée de quarante ans. 
Pläcée' en une main habile, 
Je guide un animal auffi fier qu’indocile. 
- Mon chef à bas , fille du temps, 
Je mets en fuite les amans.… 
Mais n’en rédoutez rien, trop aimable Glycere, 
“ La dent cruele de mon pere ‘ 
Ne peurtien fur l’efprit, les graces, les talens; 
Vous tenez-d’eux votre art de plaire ; 
Æt quand on plait, on eft toujours dans fon 
 printémps. 
annee ceeeers 
mntecten te te 
Le mot du Logogryphé inféré dans le 
No. LV. éft Lévite , où l’on-trouve Lévi, 
vie , lit & lie. 
Ceste feuille fe publie le Mardi, le Jeudi & le Samedi. 
Le prix de l'abonnement eff de fix Livres pour toute l'Année. 
On jecevra , gratis, tout les Avis, lorsqu'on aura eu la pré- 
saution de les figner. À la porte du Bureau it y & une Boëte 
ou Pas paurra des metir® À toute h'*re du jour. 
me = 
tr die A ere ——
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.