Full text: Correspondance inédite de Henri IV, roi de France et de Navarre, avec Maurice-Le-Savant, Landgrave de Hesse

276 
CORRESPONDANCE 
cognoistre quels sont ses vrays amys. Mais je crains bien fort 
que, pour se persuader une trop grande seureté, Sa Ma 
jesté ne fasse pas les œuvres requis pour le bien de ses af 
faires. 
Les raisons que Yostre Majesté met en avant sur les affaires 
des Estats du Pays Bas sont telles, que ny le roy de la Grande 
Bretagne ny les Princes Protestons de la Germanie ne peuvent 
desnier qu’ils n’y soyent aultanl intéressés que Vostre Majesté 
mesme. Jusques à présent, j’ay esté, pour mon particulier, 
une Cassandre Troyenne en cest affaire. (1) 
Dieu, qui par sa grâce a jusques icy préservé et porté 
Vostre Majesté contre tous ses ennemis, soit glorifié à jamais 
de la découverte de la menée , que l’ambassadeur d’Espagne 
a faict avec un gentilhomme provançal sur sa ville de Mar 
seille^). Je m’asseure que Vostre Majesté ne manquera à prat- 
tiquer luy mesmes , à l’endroict de ces méchants, le conseil 
qu’il a daigné envoyer au roy de la Grande Bretagne. Aullre- 
ment, si ces gens ne sont détournés par l’horreur de la justice 
exemplaire, ils s’imaginent leur eslreloysible et permis d’exer 
cer toute desloyaulté , à mesure que l’appétit leur en pren 
dra, au préjudice, comme Vostre Majesté dit, du devoir de 
leur charge et de la foy publique; qui d’ailleurs sont en ré- 
(1) Dans l’autre brouillon, on lit : « J'espère que le Marquis Spiuola ne 
usera tousjours de ceste mesme fortune. » 
(2) C’est la conspiration de Mérargues , dans laquelle Bruneau , secrétaire 
de l’ambassadeur d’Espagne, jouait l’un des principaux rôles.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.