Full text: Medor & Angelique, ou Roland Furieux (26)

io 
employa le fecours des plantes quelle oonnaifTait parfaitement. Les 
foins quelle prit de luy, le rendirent à la vie; die l’époufa & luy fît 
partager la moitié de fa couronne. Roland, Comte d’Angers, & 
neveu de Charlemagne, éperduement amoureux de cette Princeffe 
quil avait amené des rives de l’Orient, 8c qui lui fut enlevé à fon 
arrivée en France , la chercha vainement pendant plufieurs années. 
Le hazard conduifit fes pas prés d'une grotte, ou les amans avaient 
tracé fur le rocher les preuves de leur amour, & leur départ pour 
les Indes. Cette leéture 8c fon amour pour Angélique lui fît per 
dre l’éfprit, jusqu’au point quil en devint furieux il déracinait les 
arbres, les rochers 8c tuait tous ceux qui avaient le malheur de 
l’approcher. Adolphe fon ami, touché de fon malheur, luy ap 
porte une fiole d’ont la liqueur quil respira luy rendit la raison 8c les 
forces, quil employa à chasser les Sarafms de fon païs, 8c à réta 
blir Charlemagne fur le trône.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.