Full text: Abrége de l'origine de tous les cultes (1)

 
nmmH-q; "" i ""'"' "l" iw"___'__':_äi 
DE TOUS LES cuirrns. 4x 
o 
ses chevaux , qui, dans llHippodrome, imitaient les 
courses de cet astre dans les cieux. . a 
Les champs de llOlympe etaient representes par 
une Vaste arene consacree au soleil. Ce dieu y avait , 
au milieu , son temple , surmonte de son image. Les 
limites de la course du soleil, Porient et Poccident,  
etaient tracees, et marquees par des bornes placees 
vers les extremites du cirque. 
Les courses se faisaient dlorient en occident, jus- 
qulä sept tours , a cause des sept planetes. 
Le soleil et la lune avaient leur char, ainsi que Juo 
piter et Venus. Les conducteurs des chars etaient 
vetus dlhabits de couleur analogue a la teinte des di- 
vers elemens. Le char du soleil etait attele ("le quatre 
chevaux , et celui de la lune de deux. 
On avait figure dans le cirque le zodiaque par douze 
portes : on y retraca aussi le mouvement des etoiles 
circompolaires ou des deux ourses. 
Dans ces fätes tout etait personnifie : la mer ou 
Neptune , la terre ou Ceres , ainsi que les autres ele- 
mens. Ils y etaient representes par des acteurs qui y 
disputaient le prix. 
Ces combats furent, dit-on , inventes pour retracer 
liharmonie de llunivers, du ciel, de la terre et de la 
mer. 
On attribue ä Romulus llinstitution de ces jeux 
chez les Romains , et je crois qulils etaient une imi- 
tation des courses de PHippodrome des Arcadiens et 
des jeux de llElide. 
 

	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.