Full text: Abrége de l'origine de tous les cultes (1)

 
DE TOUS LES CULTES. 93 
et les maux qui se melent dans toute la nature, est 
exprimee, dans la theologie des Mages, par Pembleme 
ingenieux diun oeuf mysterieux qui represente la 
forme spherique du monde. Les Perses disent qulO- 
romaze, ne de la lumiere la plus pure, et Ahriman , 
ne des tenebres , se font mutuellement la guerre; 
a que le premier a engendre six dieux, qui sont la 
n Bienveillance,'la Verite, le bon Ordre ,1a Sagesse, 
n la Richesse et la Joie vertueuse: n ce sont autant 
diemanations du bon principe, et autant de biens 
qulil nous distribue. Ils ajoutent u que le second a de 
n meme engendre six dieux contraires aux premiers 
n dans leurs operations; qulensuite Oromaze slest 
n fait trois fois plus grand qulil nietait, et qulil est 
n eleve au-dessus du soleil autant que le soleil llest 
n au-dessus de la terre; quiil a orne le ciel dletoiles 
n dont une entre autres , Sirius , a eus. etablie comme 
n la sentinelle ou la garde avancee des astres; qulil a 
n fait , outre cela, vingt-quatre autres dieux qui 
n furent mis dans un oeuf; que ceux qui furent 
n produits par Ahriman , egalement au nombre de 
n vingt-quatre, percerent Poeuf, et melerent ainsi 
n les maux et les biens. n 
Oromaze, ne de la substance pure de la lumiere , 
voila le bon principe: aussi ses productions tiennent- 
elles de sa nature. Qulon Pappelle Oromaze , Osiris, ' 
Jupiter, le bon Dieu, le Dieu blanc, etc., peu nous 
importe. Ahriman, ne des tenebres; voilä le mau- 
vais principe, et ses oeuvres sont conformes ä sa na- 

	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.