Full text: Le maitre de langue, ou remarques instructives sur quelques ouvrages françois écrits en Allemagne

Calligxrfzplzie, prendre de: legonàde Üallîgra- 
phie, 6: vous verrezfque Mrylîlrman em- 
ploie ce terme, A page 191 du programme 
en quefîion. J'ai demandé pourqum vous; 
diH-ez écriture, quand uous difons càlligra- 
phie, à 'on m,a répondu que defc parce 
que vous ne favez pas le grec. 
Je fais zufli bien qùe Mr. Erman que 
leîlmot _calligrapfzie ePc compofé de fume; 
qui fignifie beauté; äztvewvw qui veuttdire 
j'écris ; 61 qulainfi calligraphie {igni-fiePart 
de bien écrire; deil-à-dire deibien former 
les lettres. Mais ce que ije crois efavoir 
mieuzî que Mr. Erman, oeil que calligra- 
plzie n'ePc point frzlncois, 8: qulil y aigrie la 
pédanterie à vouloir introduire, fans né- 
ceflité, dans une langue", des mots étran- 
gers V8: barbaresf On comprendrait très; 
bien Mr. Erman s'il difoit un maître d'é- 
criture , des lagons d'écritures, 81 fon exem- 
ple niauroit pas engagé des maîtres dlécri- 
ture à fe fervir avec emphafe dlun terme 
grec qu'ils ne comprennent pas pour ex- 
primer l"art'qu'lls enfeignenti. 1 Rien niefl: 
plus ridicüle que d'entendre un maître dié- 
criture dire en fe pyavanant qulil donne des 
lecons de calligraphie au Collège francois- 
cKo, '
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.