Full text: Le maitre de langue, ou remarques instructives sur quelques ouvrages françois écrits en Allemagne

59 
George Guillaume YEleclelzlri de Brande- 
bourg , Cqfan-Bajâ le Géniral des T arcs; 
 Petite rlzjîraclion. 
Les gens de génie dont nous examinons: 
l'ouvrage n'écrivent point comme les au-v 
tres hommes. Ils ne fe donnent pas 
le tems de réfléchir , l'enthouf1afme les 
anime; il font entraînés _malgre' eux; les 
mots fe fuccèdent rapidement fous leur 
plume brirlante; ils créent des phrafes ,f 
des périodes, des chapitres; que le fens 
commun y foit outrage ou non qu'importe? 
(pourvùrqqtfils falfent des livres. , a f 
OIIVQÜI des! preuves de ce que je viensf 
de dire prefquîi toutes les pages de leur 
ouvrage. Quoi de plus ridicule! par exem-; 
xple, que ce qu'on lit page 1,39. Des hom- 
mes , dan: la plupart étaient très - rejjzeärz- 
bles par leurs lumières, leurs talens , leur 
âge, ou leur najfarzcc jfllffflf arrachés à la 
vie paijîble f; douce que leur vocation rie-f 
voit leur faire efpérer de meizer. On peut 
bien arracher des gens à la vie paifible 8: 
douce qu'ils mènent; mais, debonne foi, 
y a-t-il du fens commun à dire qu'on arra-i 
l elfe des gens à la vie qu'ils efpèrent clepme-r 
ner? On cliroit que les auteurs craignent: 
qu'on-ne prenne le motvic dans unefens trop 
Go.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.