Full text: Le maitre de langue, ou remarques instructives sur quelques ouvrages françois écrits en Allemagne

au; 
des lois diEérentes, Mr. dlän. conclut qucfr 
{i l'on_faifoit une loi de deux lignes feule- a 
ruent pour chaque cas  différent; il fané- 
clroit pour le jêul article du vol 9.2 million-S 
de volumesin-folio de aooo pages chacun. 
Ce calcul prodigieux _, qui fait honneur à 
Yexaélitude 8: au travail opiniâtre ê: utile 
lie Mr. dlAn, nous paroîtroit tout-à-fait 
défefpérant , fi le génie de l'auteur ne 
nous raffuroit par la plus belle des inven- 
tions. Ecoutüns-le parler lui-même avec 
i irnodeiiie de la manière avec la uelle il ré- 
q _ a 
inéclie à ces inconvéniens. a _ , 
" Ce qui eii extrêmement diHicile, dit- 
i ',, il, page 13 , rfeii: pas tou1ours impqlii} 
',, ble. Quiy a-t-il en apparence de plus 
impoilible que delconcentrer en une page 
100 ou 1000 imillionside lois toutes clai- 
res , précifes ,rfaciles à appliquer? Cela 
eiicependant faifable; toutleéletlr atten- 
tif pourra s'en convaincre fans beaucoup 
',, de diflicuflté , en examinant le tableau 
,, A. Ici MrigcPAmfnous explique fon beau 
,, fecret.  l a 
i Vous avez entendu dans les marchés pn- 
blics des charlatans vanter les vertus admi" 
tables de leur orviétan; ne vous fembleftr-il 
f pas que Mr. cPAn. "fait ici un ilfage admi- 
fable deleur langage a? " Ce qui eli extrê- 
- q?) 
i) 
Ü 
97 
i!
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.